devenir chasseur immobilier_homelyoo

Le métier de chasseur immobilier ou chasseur d’appartement est né chez nos cousins anglo-saxons et s’est implanté en France il y a désormais une quinzaine d’années. Métier de niche s’il en est, les émissions de télévision de la chaîne M6 avec le désormais célèbre Stéphane Plaza ont contribué à faire découvrir ce métier de l’immobilier au plus grand nombre. Il reste encore un peu de chemin à parcourir pour continuer de le faire connaître et reconnaître, tant auprès des particuliers que de certains professionnels de l’immobilier.

Chasseur immobilier, un professionnel au service de l’acquéreur

Le chasseur immobilier est à l’acquéreur ce que l’agent immobilier est au vendeur : un professionnel au service des intérêts de son client. Axe de différenciation et de complémentarité majeur : c’est avec l’acquéreur que le chasseur signe un mandat. Le chasseur immobilier est missionné par l’acquéreur pour dénicher le bien de ses rêves et l’accompagner tout à au long de son projet d’achat immobilier (voir aussi le rôle du chasseur immobilier). Il sera le partenaire exclusif de l’acquéreur, de la définition de ses besoins jusqu’à son installation. Tout comme son confrère agent immobilier, le chasseur ne peut être rémunéré qu’à la signature de l’acte authentique de vente. En effet, le chasseur immobilier est lui aussi soumis aux dispositions de la loi Hoguet : il doit obligatoirement détenir une carte de transaction immobilière (appelée Carte T), délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de son département.

Chasseur d’appartement : un métier de reconversion

L’activité de chasseur d’appartement répond à différentes aspirations : la liberté d’organiser son activité, la volonté d’avoir un contact privilégié avec ses clients, l’envie d’être utile à ceux qui lui font confiance, l’implication dans ses missions et le sens du service. L’intérêt pour l’immobilier est toujours une motivation, mais ce n’est pas toujours la première ! En effet, les compétences nécessaires à cette activité sont variées : l’écoute, la compréhension des besoins, l’aisance relationnelle, le sens du commerce, la capacité de convaincre, des compétences d’analyse du marché, la capacité à comprendre des points juridiques et surtout il faut aimer être polyvalent. Autant de qualités qui s’acquièrent souvent au gré d’expériences professionnelles précédentes. Le chasseur immobilier est donc la plupart du temps une personne qui a fait un choix de reconversion professionnelle après une longue et solide expérience dans d’autres domaines : ancien responsable marketing, ancien avocat, ancien conseiller financier ou patrimonial… Ce sont des personnes diplômées et expérimentées, qui ont voulu donner un sens plus concret à leur vie professionnelle.

Comment devenir chasseur immobilier ?

En cas de reconversion, deux possibilités s’offrent aux candidats chasseurs : s’ils sont éligibles à la carte de transaction, ils peuvent créer leur structure et s’installer à leur compte. S’ils ne le sont pas, ils peuvent contacter un cabinet de chasse immobilière et s’adosser à leur entreprise pour bénéficier de leur carte de transaction en tant qu’agent commercial. Dans les deux cas, il n’existe pas – pour le moment – de formation diplômante pour devenir chasseur d’appartement ou chasseur immobilier. Se former auprès d’un cabinet existant reste le meilleur moyen de bénéficier d’une formation de terrain et, pour ceux qui le proposent, d’une formation théorique préalable. Mais pas de panique : la meilleure des formations, c’est celle qui se fait aux côtés d’un chasseur immobilier expérimenté ! La bonne nouvelle c’est que ce métier permet de continuer d’apprendre tous les jours, car aucune situation n’est identique, aucune recherche ni transaction ne se ressemble. D’autre part, les professionnels soumis à la loi Hoguet ont une obligation de formation de 42h sur 3 ans, ce qui permet d’approfondir les différents domaines de connaissances nécessaires à un accompagnement de qualité pour les clients acquéreurs. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ?

Pour en savoir plus  : www.fnci.fr

Crédit photo : Priscilla du Preez

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.